Category Archives: COURS

4. Nation d’échanges libres, classes sociales, et désintégration capacitaire de la Cité

La problématique de Sieyès *** La conception de la nation que développe Sieyès a pour mérite d’établir une relation entre base économique, le mode de production et d’échange, et les institutions politiques ou « établissement politique de la nation ». La nation est une association d’agents économiques dans une société “d’échanges libres”, complétée par l’association “politique” […]

3. Bernard Peloille. Les représentations sociales de la nation

[Représentations de la nation et classes sociales]  ** L’intérêt des travaux que Bernard Peloille a consacré à la nation et aux représentations sociales de la nation (1), tient en ce que, n’isolant pas la nation de tout substrat économique et social, il prend en compte les relations entre formation, persistance et devenir de la nation, et, […]

2. Cité, citoyen

Comme l’indiquait déjà au XIXe siècle le Dictionnaire de la politique de Maurice Block (1), le terme Cité, dans le langage courant, peut être pris comme synonyme de ville, voire de “quartier”. Si l’on restitue certaines résonances historiques de la notion, le terme a pu désigner des zones d’habitat ou de transit (cité dortoir, cité […]

1. Initiation au vocabulaire de l’analyse historique de Pierre Vilar

[Les notions : tribus, nations, nationalités, races, Etats, Empires] * Pierre Vilar a dispensé aux étudiants de Paris I un Cours de vocabulaire de l’analyse historique, portant notamment sur les mots : histoire, structure, classes et hiérarchies sociales, nation, Empire, nationalisme. Ce cours, ultérieurement remanié, est disponible en librairie en langue espagnole (Introdución al vocabulario del análisis […]

4. Processus de déconstitution de la conscience et de la conscience de classe

Cet exposé reproduit une contribution « Convocation des “subjectivités” et destitution des sujets historiques », parue dans les Cahiers pour l’Analyse concrète n° 76-77. Peut-on parler de subjectivités de classes ? Centre de Sociologie Historique, 2016. Remarques liminaires Dans le cours sur les classes sociales, les contributions portaient pour l’essentiel sur la prise en considération des différentes classes […]

3. Conscience de classe. Application. Un texte de Boukharine. Présentation et analyse critique

On reproduit ici un texte de Nicolas Boukharine, « Classe et conscience de classe » (1921), extrait de son Manuel populaire. « La psychologie et l’idéologie de classe, la conscience qu’à une classe de ses intérêts, non seulement passagers, mais durables et généraux, découle de la position de cette classe dans la production. Mais cela ne signifie nullement […]

2. Qu’est-ce que la conscience de classe ? Comment se forme-t-elle ?

Rapports entre formation au niveau individuel et au niveau général Qu’est-ce que la conscience de classe ? On peut prendre la question à plusieurs niveaux : conscience individuelle des individus qui composent une classe sociale, ou conscience générale d’une classe donnée, en s’interrogeant sur les distinctions et les interactions entre ces niveaux. Pour qu’il y ait conscience, […]

I. Conscience et connaissance. Notions pour comprendre.

Notions pour comprendre : Conscience et connaissance. Processus de la connaissance. Sujet et objet de la connaissance. Objectivité, subjectivité, subjectivisme. Conscience et conscience de soi. Conscience de classe. Comprendre ce qu’est la conscience de classe suppose bien sûr que l’on sache déjà ce qu’est une classe on l’a vu dans un précédent cours), mais on doit aussi […]

Formation de la conscience de classe. Position du problème

Ce cours regroupe les contributions d’ateliers et sessions d’étude organisés par la Société Populaire d’Education. Pour l’introduire, deux points seront abordés. L’un concerne le thème de ce cours, l’autre se réfère davantage au contexte historique au sein duquel il s’inscrit. On commencera par ce dernier point : le contexte et ses possibles répercussions “subjectives”, sur les […]

VI. La question de la souveraineté dans les formations politiques non centralisées

On se propose d’examiner quelques aspects importants des rapports entre souveraineté et formations sociales “composées” non unifiées, fédé­rations, empires par exemple. Il n’est pas inutile de commencer par des rappels concernant la formation de l’État unitaire, de forme démocratique pour sim­plifier. Là, les individus qui forment le corps politique sont tout ensemble : – peuple en tant […]